Projet phare du mandat municipal, la construction d’une nouvelle cuisine centrale va démarrer. Le 18 novembre, les élus ont procédé à la pose de première pierre de ce projet d’importance, situé à deux pas du Centre de Conservation du Louvre-Lens.

Près de 150 enfants mangent à l’Arena Stade Couvert. Le double à la cantine du collège Descartes. D’autres à la salle Bondeaux. Et la plus grande majorité au foyer Dégréaux. Pas facile de jongler avec les effectifs de la cantine pour notre équipe de cuistots et le service scolaire. Actuellement, un éclatement des élèves selon leur école et les effectifs est indispensable pour contenter tout le monde. « Aujourd’hui, nous sommes à 800 repas préparés par jour par l’équipe de 6 cuisiniers, relève Katy Clément, Adjointe à l’Enseignement. Mais le problème numéro 1 reste que les élèves paient le même prix mais pas pour le même repas. »

DES BAISSES TARIFAIRES QUI AUGMENTENT LE NOMBRE D’INSCRITS

La faute à qui ? La faute à une offre tarifaire déjouant toute concurrence avec un prix du repas fixé à 2,50 euros depuis 2017. Un geste politique fort de Laurent Duporge, Maire de Liévin, mais qui n’est pas sans conséquence pour les cuisines. Dernièrement, c’est la baisse du prix du portage à domicile (4,50 euros contre 10 euros) qui a fait exploser les commandes avec plus de 100 nouveaux inscrits en l’espace de deux semaines ! « Avec toujours la même qualité, rétorque Olivier Ridon, responsable de la cuisine centrale. Il est vrai que la demande ne fait qu’affluer et que nos locaux ne sont plus adaptés, trop exigus. Demain, grâce à la construction du nouveau bâtiment, cela changera forcément notre manière de travailler ».

L’objectif numéro 1 de la municipalité est d’accueillir tous les enfants scolarisés à Liévin en un seul et même lieu. Ce qui représente environ 1 500 élèves. Ils bénéficieront ainsi du même repas, préparé sur place et cuisiné sur la base de produits issus de circuits courts. Aussi bien pour les fruits et légumes. « Nous aurons également un potager où nous pourrons cultiver quelques légumes ou herbes aromatiques en totale autonomie, se réjouit Olivier Ridon. Il y aura aussi un système de self, notamment pour les desserts. Nous avons vraiment hâte d’y être ».

Copy link
Powered by Social Snap