«Faîtes les Etincelles »

 

Du 27 novembre au 5 décembre, les « Fêtes de la Sainte-Barbe » font leur retour à Liévin et l’agglomération. L’occasion pour petits et grands de célébrer la mémoire de nos mineurs, mais aussi d’assister à des spectacles hors du commun. Chaque rendez-vous de la programmation est une expérience à vivre et à voir autour des éléments symboliques de la Sainte Barbe : le feu, le bruit et la lumière.

Si nous revenons quelques années en arrière, la Sainte-Barbe n’avait rien à voir avec ce qu’elle est aujourd’hui. Longtemps célébrée dans le Bassin Minier, la Sainte-Barbe a eu du plomb dans l’aile au début des années 2000. Un effet de génération sans doute, mais aussi la volonté pour certains de tourner la page de cette période minière alors que cet évènement a toujours été célébré, chez nous, à Liévin. « Regardez le nombre de ville qui a maintenu la tradition dans le secteur », remarque Laurent Duporge, Maire de Liévin. Plus personne n’organisait le briquet ou la messe de Sainte-Barbe, alors que Liévin était fière de la célébrer. Nous pouvons remercier l’association des Gueules Noires ou encore Jean-Pierre Kucheida, ils ont toujours maintenu la tradition et voulu sauvegarder le patrimoine minier. Preuve en est aujourd’hui, Liévin est une des rares communes de la région à ériger fièrement ses chevalements. Mieux encore, la Ville va investir plusieurs centaines de milliers d’euros pour une mise en lumière de ses deux chevalements.  

Plus de trente ans après la fermeture de la dernière mine, voilà les « Fêtes de la Sainte-Barbe » remises au gout du jour. Une nouveauté impulsée notamment par l’Office du Tourisme de Lens/Liévin, grâce notamment au soutien financier de la CALL et du Mécénat. L’objectif ? Créer un véritable événement mettant en lumière le Bassin Minier. « On a misé sur la forte tradition locale qu’est la Sainte-Barbe plutôt que de partir de rien », souligne Florence Houvenaghel, chargée de communication à l’office de tourisme. Aujourd’hui, nous pouvons être fier du chemin parcouru et de la programmation mise en place. Si six communes étaient à la programmation en 2019, nous en sommes à onze aujourd’hui. Même la commune de Vimy, habituée aux cérémonies de la Grande Guerre, célébrera la Mine ».  

Pour cette quatrième édition, les organisateurs ont soigné le programme. Et Liévin n’est pas en reste puisqu’elle accueille une grande partie de la programmation et toute se passera le jour de la Sainte-Barbe le… 4 décembre Nous retrouverons traditionnel « Briquet du Mineur » dans la cour de l’école Leo-Lagrange éclairée pour l’occasion à la lumière du feu, le spectacle « Nuit Blanche de gueules noires » au centre AEC, mais aussi un Mapping dans l’église Saint-Amé et la procession de la Sainte-Barbe suivi d’un spectacle autour du feu. 

Retrouvez le programme complet sur www.lievin.fr ou https://fetesdelasaintebarbe.com/programme-2021/

Le programme à Liévin/ Samedi 4 décembre

« Briquet du mineur », par l’association des centres sociaux Les Hauts de Liévin à 20 h : « Les bénévoles des centres créeront une ambiance 100% Sainte Barbe dans la cour de l’école Léo-Lagrange, éclairée à la lumière du feu pour l’occasion. Le traditionnel briquet à la population, à la base de pain, de charcuterie et de saindoux, sera servi. »

Spectacle « Nuit blanche de gueules noires » au Centre Arc-en-Ciel, à Liévin, à 15 h 30 : « La compagnie Les Arts Tigrés propose une fiction documentaire, écrite à partir de témoignages, qui s’attache à mettre en lumière la singularité du métier de mineur. » Réservations au 03 21 44 85 10.

« Procession de Sainte-Barbe » de 17 h 45 à 18 h 45 au départ de la place Gambetta à Liévin, par l’association Les Gueules Noires de Liévin avec temps forts le long du parcours par la compagnie Lux Factory 2.0 : « Chaque année, l’association organise une procession de la statue de Sainte Barbe vers l’église Saint-Amé. En 2021, le parcours évolue et permet aux participants qui suivent la procession de découvrir des lieux forts de l’histoire minière de Liévin sous un jour nouveau, dans leurs habits de feu et de lumière. »

« Les lueurs de Saint-Amé » par la compagnie Showflamme, de 18 h à 22 h, quartier Saint-Amé à Liévin : « À la tombée de la nuit, le quartier Saint-Amé s’illumine à la lueur des flammes. »

« Mapping immersif » par la compagnie Loom Prod, de 18 h 45 à 22 h (et le dimanche 5 décembre de 18 h à 20 h) à l’église Saint-Amé, à Liévin : « Loom Prod revient proposer un mapping inédit. »

« Raconte-moi le feu » par la compagnie Showflamme, de 19 h à 19 h 45 au pied du chevalement du 3bis, quartier Saint-Amé à Liévin : « Une mise en scène dans laquelle le feu et la musique classique s’unissent pour offrir un spectacle avec L’Envol enflammé de la compagnie Takapa, Les Danses de braises mystérieuses de la compagnie Entre Terre & Ciel et la voix exceptionnelle du contre-ténor Dominique Corbiau. »

 

 

Copy link
Powered by Social Snap